Les erreurs SEO à éviter afin de booster le référencement naturel dans les moteurs de recherche

Le Search Engine Optimization, par définition, est la technique qui permet de faire apparaître un site quelconque sur les premières pages d’un moteur de recherche tel que Google, Yahoo ou Bing.
Mais aujourd’hui encore, les techniques en SEO ne sont pas totalement maîtrisées par ceux qui gèrent les sites web d’une entreprise, d’où, les impacts négatifs que cela peut entrainer sur les moteurs de recherche. Suite à une étude de SEMrush, un service qui permet d’améliorer le référencement, voici les erreurs les plus fréquentes qui nuisent au SEO. 

Le contenu est dupliqué

C’est la faute technique la plus distinguée. La duplication est le fait de retrouver des contenus semblables (ou presque semblables) dans plusieurs pages sur internet. SEMrush a conclu qu’elle se trouve dans pratiquement 50% des sites web.

Google, le moteur de recherche le plus utilisé ne peut pas tolérer cela, car cela veut dire que son robot indexe plusieurs fois la même chose, ce qui entraine une perte de temps et d’argent au géant américain. Ainsi, des sanctions sont appliquées aux sites qui possèdent des duplications. Du coup, seuls les sites qui ont un contenu unique qui leur est propre s’afficheront en haut de la liste de recherche. Le duplicate content est donc un vrai fléau pour le référencement naturel, c’est la plus grosse erreur que vous pouvez avoir sur votre site web.

croissanceLes images et leur attribut ALT ne sont pas mis en valeur

L’aspect visuel joue un grand rôle pour le contenu d’un site web. Il doit même être plus frappant que les textes et les articles. Mais il se trouve que 45% des sites web n’accordent pas une grande importance aux images.

De plus, ce cas de sous-estimation est présent dans la conception des attributs ALT (Alternative textuelle). Pour faire court, un attribut ALT est le texte associé à une image et qui permet de faire sa description. On peut dire que c’est l’image en version texte. Il est inséré dans les sites web dans les cas où les visiteurs n’ont pas accès à une visualisation graphique (à cause d’un bug de connexion, par exemple). Les internautes seront donc quand même au courant de ce que représente l’image.

Cet aspect est très simple à mettre en place et permettra à Google de comprendre ce que votre image représente.

La construction des meta titles

Ce sont des genres de titres affichés par les moteurs de recherche. Ils décrivent en gros ce dont on parle dans la page en question. La construction d’un meta title doit faire en sorte à ce que l’internaute soit immédiatement tenté à cliquer dessus. Le SEO rencontre donc des petits hics quand le meta title n’est pas bien réalisé. Veillez à mettre vos mots clés dans cette balise pour un bon référencement.

La mauvaise construction d’un meta title se montre à travers les duplications, les mots utilisés et le nombre de caractères. En effet, toujours selon le SEMrush, il y a 15% de titles trop longs, 4% de titres trop courts, 35% de duplication et 8% des titles proposés par certains sites ne sont pas assez informatifs.

Les caractères requis dans un meta title sont au nombre de 70. Il faut donc insérer principalement les mots-clés.

Sous-estimer les meta descriptions

Ils ne sont pas aussi importants que les meta titles ; mais cela ne veut pas dire qu’il faut les rédiger de façon « nonchalante ». Comme on y trouve la description du contenu de la page, il faut que les mots soient bien choisis afin de captiver l’internaute durant une courte lecture. Or, les études ont montré que 25% des meta descriptions manquent d’informations.

Ne pas valoriser les critiques des internautes

Il faut toujours prendre en compte des avis des visiteurs des sites, que ce soit positif ou négatif. Dans ce dernier cas, les propriétaires des sites ont du mal à accepter les critiques extérieures. Or, ce sont surtout ces avis négatifs qui permettent d’améliorer le SEO car on pourrait analyser les erreurs et ne plus les refaire dans l’avenir.

Copyright Un Peu De SEO 2017
Un peu de SEO ?